Projet Inst’art Ateliers – Muriel Cayet

Cet article s’inscrit dans un projet de grande envergure qui s’appelle “Projet Inst’Art Ateliers” qui propose au public de deux continents différents la visite sur rendez-vous d’ateliers d’artistes, membres du Collectif International d’Artistes ArtZoom (CIAAZ). En 2014, un atelier sera présenté mensuellement sur Info-Culture et sur ce site pour promouvoir les artistes, leur travail et leur lieu de création. Cette initiative est celle d’HeleneCaroline Fournier, directrice artistique d’ArtZoom.

Muriel Cayet

L’ART EN TANT QUE THÉRAPIE DU MIEUX-ÊTRE ET DU MIEUX-ALLER

MURIEL CAYET est née en 1961 à Ivry-sur-Seine, près de Paris (France). Elle a été médiatrice pendant près de quinze ans, mais aussi conseillère littéraire et animatrice de formation. Elle est issue de l’École du Louvre et possède une formation Profac en art thérapie – art-thérapeute diplômée certifiée CNCP. Elle s’est spécialisée dans le récit de vie. Elle est une artiste peintre coloriste et on la qualifie aussi de compagne de voyage puisque l’art thérapie est un acte d’accompagnement à la création. Depuis 2004, elle expose à travers le monde, multipliant les expositions d’envergure internationale dans quelque quinze pays différents et récoltant un nombre incalculable de prix et de distinctions pour son travail. Artiste académicienne, Chevalier académique, Académicienne-conseil, Académicienne associée en degré supérieur, plusieurs fois médaillée d’or, d’argent, de bronze, de vermeil, etc., Muriel Cayet expose au Canada depuis 2004. C’est une artiste prolifique, extrêmement appréciée des collectionneurs privés. Sa démarche s’oriente surtout vers un acte de peindre non prémédité.

« Peindre, c’est se créer soi-même »
– Muriel Cayet

L’absence de préméditation dans sa création laisse croire qu’il y a un besoin vital derrière l’acte. C’est un besoin immédiat à satisfaire. L’artiste nous renvoie à la connaissance de soi, de nos limites, de nos défauts, de la structure même de notre intérieur plus ou moins marqués par la vie que nous véhiculons à travers l’expérience des âges et à travers l’art. « La création quelle qu’elle soit permet de donner un sens à la vie et un sens à la mort… qui n’a de sens que si elle ne représente pas une fin absolue, mais une cessation d’existence; le souvenir, la mémoire, les œuvres demeurant ». Cette passionnée de la création – elle est également auteur – de la vie, des couleurs, est une grande philosophe. Elle transforme tout en actions, en émotions, en influx, en énergie de vie.

Muriel Cayet avoue peindre partout. Il ne lui faut pas d’objets ou d’éléments particuliers, mais plutôt une préparation mentale et émotionnelle. La transition se fait petit à petit et passe par l’habillement. La blouse de travail fait partie de cette « peau » neuve, de ce « rôle » tout à fait particulier de « l’être à l’âme créatrice » qu’elle devient l’espace d’une toile.

Muriel Cayet

Son atelier, d’un point de vue métaphysique, n’est pas un lieu extérieur à elle, il est un lieu intrinsèque; une sorte de château intérieur. Si l’endroit a de bonnes vibrations, s’il est accueillant, propice à la création, alors il est le « lieu » qu’on appelle « atelier ». Pour Muriel Cayet, la création est une invitation à entrer en soi, à s’aventurer dans une introspection personnelle. Elle s’accommode fort bien d’être entourée; peindre en groupe est un prétexte au voyage.

Pour elle, la lumière est primordiale. Elle peint souvent la nuit, à la lumière artificielle, parfois à la lueur d’une bougie, ce qui la contraint à aller chercher la lumière dans les couleurs utilisées, comme si la toile devait s’animer d’une lumière intérieure. La création débute avec des images mentales, la main s’articule, l’œuvre naît. Les pensées se figent par la peinture, dans des mouvements et des coups de couteaux et des coups de pinceaux. La matière humaine est aussi présente que la matière qu’elle applique; une fusion, une construction, d’où surgissent des idées, des images, des scènes, des histoires. La liberté du geste délié est à l’image de sa liberté d’être dans ce « lieu » qui l’accueille. Plus la liberté du geste est grande, plus la peinture vit et respire d’elle-même. C’est un voyage intérieur qu’elle partage avec générosité. La réalisation peinte est symbole de ses visions, de ses pensées, de ses désirs, de son histoire personnelle, de son vécu avec les autres en tant que compagne de voyage. Ce que l’on retrouve dans son atelier de la rue de l’Église à Mareuil-sur-Arnon (France), c’est l’univers des couleurs et de la lumière qui jaillit et qui apaise les esprits les plus emprisonnés.

Muriel Cayet

L’atelier de Muriel Cayet est ouvert au public sur rendez-vous, il est situé au 7 rue de l’Église, 18290 Mareuil sur Arnon (France). Le public intéressé à visiter son atelier peut la contacter. Des photos de l’atelier de Muriel Cayet sont également disponibles sur Instagram et Flickr. Sur Instagram, les curieux, amateurs d’art et collectionneurs peuvent suivre le hashtag #murielcayet pour avoir accès à d’autres photos régulièrement diffusées sur ce réseau social.