HeleneCaroline Fournier oeuvre dans le monde de l’art au niveau international depuis 1997. En tant que co-fondatrice du CIAAZ (Collectif International d’Artistes ArtZoom), fondé en France en 1997, elle en assume la direction artistique depuis.

Elle a étudié à plein temps, pendant quatre ans, le marché international de l’art contemporain en Europe (notamment en France, en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne). Avant son retour au Canada, elle a fondé, à Québec, en 1999, Art Total Multimédia, une agence de communication et multimédia qui a rajouté, en 2003, des activités professionnelles telles que l’édition, la production d’œuvres audiovisuelles et la gestion d’artistes. Canadienne d’origine, elle a obtenu la nationalité française en 2004. En 2006, elle devient chroniqueuse artistique et publie des articles sur le marché international de l’art contemporain, sur des artistes et sur des expositions au Canada. En 2007, elle devient commissaire d’expositions internationales et publie la première revue d’art L’ArtZoomeur® qui est jusqu’en 2015 une revue d’art thématique qui traite de divers aspects du marché de l’art et de la problématique reliée à la profession d’artiste plasticien de nos jours. La revue devient ensuite annuelle en 2016. En 2008, elle devient critique d’art alors qu’elle publie son premier catalogue officiel lors de La Grande Exposition Internationale d’ArtZoom® au Canada qu’elle a entièrement organisée en tant que commissaire.

Elle est experte-conseil dans le milieu des arts visuels. Elle est l’auteure de nombreux catalogues d’expositions et catalogues d’artistes et a fait partie de quelques jurys de sélection. On lui a décerné le Leadership Award en 1998 et un certificat honorifique par le député de l’Assemblée Nationale, Sam Hamad, alors Ministre de l’Emploi et de la Solidarité Sociale (Canada) en 2007. Elle publie régulièrement des articles sur l’art contemporain dans des journaux, des magazines électroniques et des revues d’art en France et au Canada. En 2010, elle a rajouté une activité professionnelle à celles déjà existantes: elle devient marchande d’art – et sa première participation officielle en tant que telle a été le Salon international d’art contemporain de Libramont en Belgique (LIBR’ART). En 2011, elle est co-commissaire d’exposition lors de l’événement Internation’ART® de Roberval (Québec). Depuis 2012, elle assume seule le commissariat de cet événement qui combine littérature et arts visuels. Également en 2012, en plus d’être commissaire d’exposition, elle devient animatrice dans le cadre de l’Internation’ART® avec la télédiffusion d’une émission de six épisodes sur les arts visuels intitulée “ArtZoom”, émission qu’elle a entièrement réalisée, produite et commercialisée. L’émission est diffusée sur TVCOGECO (Câble 13) dans la région de Roberval. C’est à partir de ce moment qu’elle s’investit dans le développement culturel auprès des étudiants du primaire et du secondaire, en partenariat avec la Ville de Roberval (Canada).

Avant d’entreprendre une carrière dans le domaine des arts visuels en 1997, HeleneCaroline Fournier était auteure-scénariste (étant titulaire d’un Baccalauréat en cinématographie et mise en scène), ce qui lui a permis d’assumer les fonctions de scénariste d’animation et de technicienne en intégration multimédia dans son entreprise qui a produit plus d’une centaine de capsules audiovisuelles pour promouvoir les artistes et leur travail. Elle a également réalisé et produit plusieurs brèves audiovisuelles (Brève Art), des documentaires sur des artistes en arts visuels (Maux (Mots) d’Artistes) et, en 2012, 6 épisodes de l’émission télévisuelle ArtZoom. En 2015, elle réitère l’expérience de la réalisation et de la production audiovisuelle par une série d’oeuvres d’artistes contemporains expliquées par l’herméneutique de l’art.

Elle est membre de l’International High IQ Society (IHIQS) aux États-Unis depuis 2004. Elle détient également un Master de philosophie (Maîtrise).

Elle est la fondatrice et rédactrice en chef de la revue d’art L’ArtZoomeur®. Elle est rédactrice en chef de HEART, magazine des arts et contributrice régulière sur le site du journaliste québécois Patrick White, info-culture, arts&culture, etc.

En 2012, elle célèbre ses quinze ans de carrière et devient officiellement conseillère en acquisition d’oeuvres d’art auprès d’acheteurs canadiens et européens et de collectionneurs privés. Pour souligner cette année très spéciale dans sa carrière, elle lance en novembre 2012 un essai sur le métier d’agent d’artistes qui s’intitule « Mon métier à travers mes artistes ». Un ouvrage qui révolutionne l’image traditionnelle du métier d’agent d’artistes.

En 2013, elle s’inscrit dans la lignée des théoriciens de l’art contemporain et est déjà perçue par certains acteurs du marché international, comme une experte en art. Celle qui poursuit sa formation depuis 1997 et pousse plus loin la théorie par l’herméneutique en art, un domaine d’expertise théorique méconnu du grand public, est l’une des canadiennes les mieux renseignées sur le marché international de l’art contemporain.

En mai 2013, elle devient membre associée de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ). En juin 2013, elle devient blogueuse invitée pour le Huffington Post Québec aux côtés d’autres personnalités publiques. Elle a passé un an (12 mois) en 2013/2014 à se perfectionner à la BBC Academy College Of Journalism (Oxford University Press) pour toucher à tous les aspects du journalisme. En décembre 2013, l’un de ses billets est repris et diffusé par Le Huffington Post France et Al Huffington Post Maghreb.

De novembre 2012 à janvier 2015, elle entreprend une longue recherche très poussée dans la philosophie de l’art et les théories de l’art, dont le fruit de cette recherche a donné naissance à un livre d’herméneutique, c’est-à-dire l’art du comprendre et de l’interprétation des oeuvres en arts visuels. Ce livre, intitulé « Pour une lecture éclairée de l’art contemporain », a été lancé en mars 2015 lors de l’inauguration de La Grande Exposition Internationale d’ArtZoom et explique une centaine d’oeuvres d’artistes contemporains de continents différents.

En octobre 2014, elle met en place une plateforme d’enseignement en histoire de l’art par le biais d’une académie des arts visuels, un institut privé de perfectionnement en arts visuels et de recherche sur les philosophies et les théories de l’art, qui a pris son envol officiel en janvier 2015. L’Académie des arts visuels du CIAAZ a son site Internet et permet aux étudiants de suivre des cours en art et en histoire de l’art à distance. En 2016, dans le cadre de l’Internation’ART, les professeurs du primaire ont pu utiliser cette plateforme d’enseignement avec leurs étudiants en classe.

HeleneCaroline Fournier agit en tant que directrice et intervenante en enseignement de l’art et d’histoire de l’art, notamment par le biais de visites guidées muséales, de conférences sur l’art et des dossiers thématiques en histoire de l’art, montés spécialement pour les étudiants de l’Académie des arts visuels du CIAAZ.

On lui doit à ce jour plusieurs conférences, notamment sur le marché international de l’art contemporain, sur l’art abstrait au Québec, sur les femmes dans l’art à travers l’histoire, sur son métier d’agent d’artistes, sur l’histoire de l’art au Québec et sur les mystères de certaines peintures de grands-maîtres

Pendant deux ans, de janvier 2016 à janvier 2018, elle poursuit une autre recherche en herméneutique de l’art. Le thème porte, cette fois-ci, sur « le vide et le plein dans la peinture contemporaine ». C’est la suite logique de sa première recherche en philosophie de l’art et dans les théories de l’art. Entre temps, en septembre 2016, elle devient officiellement évaluatrice en collections privées et corporatives, ce qui l’a conduite à voyager à travers le Canada et à se faire connaître auprès de nombreux collectionneurs.

En 2017, elle célèbre ses 20 ans de carrière en publiant, en janvier 2018, une nouvelle d’art intitulée « Mise en abyme ». En 2018, sa nouvelle conférence « Percer les mystères de l’art » fait une tournée dans plusieurs régions du Québec. En juin de la même année, en tant qu’experte en art, théoricienne de l’art et journaliste indépendante, elle fait un grand retour sur la scène internationale avec un blog spécialisé sur le site du journal Le Monde.

En septembre 2018, elle annonce l’ouverture prochaine d’un musée d’art contemporain d’un tout nouveau genre. Ce musée sera géolocalisé en France, là où le CIAAZ a été fondé en 1997, et offrira aux artistes de grandes possibilités d’exposition. Elle agira alors à titre de conservatrice et de commissaire d’exposition.