DÉMARCHE

TECHNIQUE

Acrylique sur toile

Travaillé principalement au couteau et au pinceau, mais aussi avec la technique du dripping.

SON APPROCHE ARTISTIQUE

Depuis 2015, la jeune artiste de Stoneham a développé de plus en plus son propre style, notamment de 2015 à 2018, sous le regard avisé de son tout premier mentor, Maurice Louis, qui a été le premier à dire que Mégane avait « des réflexes impressionnants ».

MEG prend du recul avant d’appliquer la couleur. Elle regarde sa toile sous différents angles avant de continuer. L’harmonie et l’équilibre des masses démontrent qu’elle sait ce qu’elle fait.

Depuis juin 2018, MEG a le plaisir de travailler avec son nouveau mentor, Marie-Josée Lépine. Cette artiste peintre qui a pris la relève explique: « Mégane crée avec l’énergie de l’enfance, avec un contrôle et une technique qu’elle semble maîtriser depuis des années. Elle ose. Et ses toiles, épurées et puissantes, donnent envie d’y plonger ».

La jeune artiste s’exprime elle aussi sur son art: « On dirait que je suis libre ! Moi, j’aime créer des choses, j’aime travailler avec les couleurs et faire de grands mouvements avec mes bras. J’aime aussi m’approcher de ma toile pour peindre puis me reculer pour voir le résultat. J’ai tout plein de choses dans ma tête, des idées de ce que je veux peindre ». La peinture abstraite est la forme visuelle de ses émotions. « La peinture me permet d’exprimer mes émotions », affirme Mégane. « Pour moi, chaque couleur est une émotion ». L’art est essentiel à son équilibre personnel.

En 2019, l’artiste a évolué vers d’autres outils de travail. Il n’est pas rare de la voir utiliser des pipettes dans son travail ainsi que des couteaux à peindre, qui reste son outil de prédilection.

« Mon travail est de la laisser aller et voir quel chemin elle va emprunter et à l’amener à aller plus loin », explique Marie-Josée Lépine qui lui propose le plus d’outils possibles pour lui ouvrir la voie. « Je n’ai pas d’intervention directe sur sa toile », explique-t-elle.

En effet, la liberté d’expression est la ligne directrice de la démarche artistique de MEG qui rêve maintenant d’exposer à New York. L’artiste a beau être jeune, elle a déjà conscience des villes-phares du marché de l’art.

Pour l’heure, l’important, c’est de s’amuser avec les couleurs, de s’exprimer et de rendre les gens heureux.

Écrit par HeleneCaroline Fournier, experte en art et théoricienne de l’art – démarche révisée en octobre 2019