UGAÏSME

ugaisme

Instigatrice:: UGA

Année de la découverte: 2009

Particularité du mouvement: ce mouvement distinctif sur fond sombre, généralement noir, est un dérivé du pointillisme. Les points forment la texture et les éléments picturaux de l’oeuvre travaillée au couteau (spatule). L’univers est souvent cosmique. On y rencontre aussi des personnages qui se rassemblent. Le style naïf des personnages est teinté de sobriété. Quelques points de couleurs ponctuent parfois l’ensemble du fond texturé. Des éléments abstraits peuvent être le centre du sujet tout en conservant ce fond sombre texturé de petits pointillés.

Biographie de l’artiste

Dès sa jeunesse, UGA s’intéresse au dessin et à la peinture. Afin de satisfaire son désir de peindre, elle s’initie à l’art visuel. Au cours de sa carrière en administration, elle s’est donc inscrite à des cours de peinture à l’huile, d’aquarelle et d’acrylique dans lesquels elle a fait du portrait à partir de modèle vivant. Ayant le goût de parfaire ses connaissances en art, elle a suivi des cours en histoire de l’art occidental à l’Université Laval à Québec (Canada). Au cours de son cheminement, elle a exposé en Europe (en France, en Espagne et en Belgique) avec le Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec (CAPSQ). Elle a d’ailleurs reçu des distinctions pour l’originalité et la valeur esthétique de son travail en 2006 et 2007. En 2006, elle avait remporté une grande distinction dans la catégorie « en frontière figurative » lors du gala annuel du Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec (CAPSQ) pour son aquarelle « Planète en farandole ». En 2007, elle s’était vu décerner une autre grande distinction avec « Symboles de vie » une oeuvre primée en raison de son originalité.

Toujours soucieuse de rajouter un peu plus de bagage à son cheminement artistique, depuis 2001, UGA suit des ateliers de développement et de perfectionnement. Elle est membre de plusieurs affiliations professionnelles dont le Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec (CAPSQ), la Société Artistique et Culturelle de Québec (SACQ), la Société Artistique de Charlesbourg (SAC), l’Association des Arts et de la Culture de L’Ancienne-Lorette (AACAL) et le Collectif International d’Artistes Art Zoom (CIAAZ) qu’elle a rejoint en février 2010. “La peinture est, pour moi, un moyen d’expression personnelle, de désir de réussite dans la création, donc, d’un défi à relever, et de découvertes dans les styles recherchés et les couleurs appliquées dans mes tableaux, lesquels peuvent fasciner les personnes qui les regardent et leur évoquer, peut-être, des émotions”.

En décembre 2009, lors d’une exposition, une agente d’artistes, critique et commissaire d’exposition écrit sur sa technique particulière. C’est la naissance du mouvement qui prend le nom de « ugaïsme »; un mouvement nouveau, dérivé du pointillisme, dans la grande famille des semi-figuratifs. Un mouvement qui aborde des personnages selon l’instinct du moment présent caractérisé par une interprétation libre de la réalité non imitative dans une signature tout à faire personnelle et distinctive de ce qui se fait actuellement au Québec en art contemporain. UGA a déjà exposé à l’étranger au cours des dernières années, notamment en Europe et s’est fait connaître au Québec par ses expositions et ses distinctions. Aujourd’hui, son art est arrivé à maturité et ce nouveau mouvement est bien la preuve qu’il n’y a pas de limite à l’imagination dans le domaine de l’art et que les artistes québécois ne cesseront jamais de nous étonner.

Texte écrit par HeleneCaroline Fournier qui a découvert ce mouvement et cette artiste

Lire l’article paru sur le Huffington Post Québec

Dossier de l’artiste sur Internet: www.artzoom.org/uga